fbpx
optimiser contenu seo

2/3 – Comment optimiser ses contenus pour le SEO ?

Il y a deux semaines, nous avons vu Comment bien choisir ses mots-clés en SEO ? Je vous invite à relire cet article pour bien comprendre celui là. Dans cet article, je vais vous expliquer comment bien optimiser ses contenus pour que Google comprenne que c’est sur tels mots clefs que vous souhaitez vous positionner.

1) Optimisation éditoriale classique

L’optimisation SEO d’une page est quelque chose d’assez simple et ce n’est pas cela qui va faire la différence par rapport à vos concurrents. En effet, l’optimisation éditoriale est assez acquis et ce sont généralement d’autres critères qui vont faire la différence pour le positionnement d’une page : la qualité intrinsèque du contenu, (La partie 1 de ce dossier (le choix des mots clefs) et la partie 3 (le linking)).

Ainsi les critères éditoriaux de SEO sont les suivants :

  • Insérer le mot clef dans la balise title de votre page <title></title> en prenant soin d’en faire une phrase d’accroche.
  • Insérer le mot clef dans la balise description <meta name=”description” content=”c’est ici” />
  • <meta name=”keywords” content=”rajouter le mot clef avec les fautes d’orthographe” />
  • <meta name=”robots” content=”index,follow” />
  • Rajouter le mot clef dans la balise titre principal de la page <h1></h1>, ainsi que ponctuellement (si l’occasion se présente) dans les balises de titres secondaires <h2></h2> et <h3></h3>
  • Mettre le mot clef dans le contenu et avec ses variantes (en gras ponctuellement)
  • Mettre le mot clef dans l’url de la page
  • Mettre le contenu dans une (voir deux images) mot-clef.jpg
  • Mettre le mot clef dans la balise title de l’image et alt.

Si vous souhaitez aller plus loin dans la compréhension des critères classiques, je vous invite à lire la bible du SEO Comment réussir son référencement web par Olivier Andrieu ?

Encore une fois, je tiens à préciser que ce n’est pas ce qui va être déterminant pour positionner une page, c’est juste un travail nécessaire. Pour vous simplifier la tache de nombreux plugins sont disponibles sur la plupart des CMS existants (gestionnaire de contenu). Pour WordPress par exemple, je recommande SEOpress. Ensuite vous avez juste à suivre la checklist qu’il vous donne.

C’est possible que le plugin vous laisse des voyants oranges ou rouges parce que vous avez rajouter des mots de liaison entre les mots clefs à optimiser. Un autre outil qui va vous permettre de savoir si le travail a été bien fait est alyze. Si la première expression qui sort avec cet outil en densité pondérée est le mot clef que vous souhaitez positionner, c’est bon pas besoin d’en faire plus, vous avez bien fait le travail.

2) La qualité du contenu

Encore une fois, ne perdez pas votre temps à respecter les critères d’optimisation (des plugins ou des livres SEO) à la lettre au détriment de la lisibilité et la qualité du contenu. Ne rentrez pas dans ce qu’on appelle la sur-optimisation. Les vraies bonnes questions que vous devez vous poser sont : “Est ce que mon contenu est plus intéressant que celui de mes concurrents ? Est ce que j’apporte plus de valeurs ? Est ce que qu’il est mieux structurer ? plus compréhensible ? Est ce que les internautes le lise et le partage ? Est que je suis légitime pour me positionner dans les 3 premiers résultats de Google sur cette expression clef ? Est ce que vraiment les internautes en tapant se mot clef vont apprécier lire mon contenu ?

Voici les vraies questions que vous devez vous poser et faire en sorte que si Google vous donne du trafic vous le recevez et vous en prenez soin. C’est à dire que votre page doit tout faire pour que l’internaute soit satisfait, qu’il reste sur la page, qu’il la lise et encore mieux qu’il la partage. Google sait tout, il le verra et il vous laissera sur ce mot clef pendant des années si les internautes sont satisfaits.

3) Les liens internes

Dernier critère d’optimisation éditorial, les liens internes. Il faut que l’expression clef qui pointe vers votre page contienne les mots clefs que vous souhaitez positionner. C’est généralement le cas (sur les articles wordpress) si vous mettez les mots clefs dans le titre de votre article.

Si vous souhaitez aller plus loin, je vous invite à utiliser le plugin OBF link qui vous permettra de masquer des liens à Google et ainsi transmettre tout votre jus de lien aux pages que vous souhaitez pousser.

Conclusion

L’optimisation éditoriale n’est pas le critère numéro 1, tant que l’optimisation minimale est là : (title, description, url, h1, contenu, image, lien qui pointe vers la page) (à vérifier avec alyze) c’est bon, on peut dire que vous avez fait le travail. Le plus important, c’est de produire un contenu de qualité qui répond aux besoins des internautes et si en plus vous arrivez à attirer des liens naturels vers votre site ou vous générez vous même quelques liens pour pérenniser son positionnement, c’est encore mieux. Nous verrons cela plus en détail dans le prochain article dans 2 semaines : comment faire des liens ?

Laissez un commentaire

Articles liés

« La réussite, c’est un peu de savoir, un peu de savoir-faire et beaucoup de faire-savoir. » Jean Nohain